Comment moins polluer ?

Comment moins polluer ?

Vous aussi, vous voulez agir dans votre quotidien pour moins polluer ?

Il y a quelques mois, je me suis demandée qu’est-ce que je pouvais changer dans mes habitudes qui pourront avoir un impact positif pour la planète. J’ai donc commencé mes recherches, à travers plusieurs articles de blog, des livres et des vidéos youtube, des conseils par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie) et des guides.

Grâce à ces recherches j’ai alors rassemblé tous les gestes les plus importants. J’ai moi-même mis en place ces changements et j’espère que cet article répondra à votre question 🙂

Cet article a donc pour objectif de rassembler 8 gestes simples que vous pouvez mettre en place dans votre quotidien afin de moins polluer en diminuant le nombre de CO2 que vous émettez avec votre consommation.

8 gestes simples à réaliser dans son quotidien

Limiter ses trajets

Diminuer son empreinte écologique en limitant ses trajets en voiture

Tout d’abord, la première chose, c’est de limiter ses trajets en voiture le plus possible. On le sait, la voiture pollue. Pour toutes les personnes qui habitent en ville, utiliser son vélo, marcher ou prendre les transports en commun sont les meilleures options.

De plus, privilégiez également le covoiturage (blablacar ou mobicoop). En plus, cela vous permettra de dépenser moins.

Manger moins de viande et de poisson

Diminuer son empreinte écologique en mangeant moins de viande et de poisson

Une des choses qui a un impact important sur le réchauffement climatique, c’est la consommation de viande. Comme vous pouvez le lire dans cet article, la quantité de méthane rejeté par les vaches est extrêmement polluante, plus que le CO2. De plus, la viande achetée sous vide dans les supermarchés n’a généralement jamais rien de bon pour notre corps et notre santé. C’est pourquoi, il vaut mieux en manger moins mais mieux.

En outre, concernant le poisson, le problème concerne la sur-pêche. En effet, nous consommons plus de poisson que nous devrions. Par conséquent, ils n’ont plus le temps de se reproduire. Il est donc impératif de diminuer sa consommation de poisson pour laisser à la nature le temps de se reproduire.

En d’autres termes, si vous mangez de la viande ou du poisson à chaque repas vous pouvez par exemple essayer de passer à 1 repas sur 2 et de diminuer petit à petit.

Manger des fruits et légumes de saison

Diminuer son empreinte écologique en mangeant des fruits et légumes de saison

Par ailleurs, avec les échanges commerciaux entre pays, nous nous sommes habitués à pouvoir manger de la mangue en France et des tomates en hiver. Pourtant, cela n’a rien de normal. Ces fruits ou légumes, lorsqu’ils ne sont pas de saison, sont produits de manière non-naturelle avec de nombreux pesticides. Pour notre santé, cela n’est pas vraiment le top et pour la planète non plus.

De plus, avec l’émergence des supermarchés, les petits commerçants de proximité ont vu leur nombre de ventes diminuer. Pour votre santé et pour soutenir les petits commerçants, il vaut mieux privilégier des légumes, des fruits mais aussi de la viande et du poisson à proximité de chez vous et selon les saisons. Le marché est donc le meilleure endroit pour trouver votre bonheur !

En plus, cela permet également de limiter les déchets plastiques inutiles. Généralement, quand vous achetez chez un commerçant de proximité ou sur le marché, ils n’utilisent pas de barquette en plastique, contrairement aux supermarchés en rayon. Vous pouvez aussi emmener votre propre récipient si vous le désirez.

Pour connaitre les fruits et légumes de saison, vous pouvez les retrouver sur Google.

Limiter sa consommation de plastique

Diminuer son empreinte écologique en limitant sa consommation de plastique

En outre, le plastique, c’est une grande histoire ! Il est difficile quand tout est emballé, notamment dans les supermarchés, de faire contre. Cependant, il existe des alternatives zéro déchet et des gestes simples comme :

  • Préférer une gourde plutôt qu’une bouteille en plastique (les bouteilles en plastique sont les objets les plus retrouvés dans l’océan)
  • Préférer un charbon actif pour filtrer l’eau de votre robinet
  • Acheter un tot-bag en tissu et penser à toujours le prendre pour faire vos courses
  • Eviter d’utiliser des sacs en plastique pour les fruits et légumes et ce, même ceux en carton qui au final ne sont pas vraiment recyclés. Vous pouvez les mettre directement avec vos courses ou alors utiliser un sac en tissu exprès.
  • Utiliser des pailles en fer : celles en carton ne se recyclent pas si bien que ça. En plus, les pailles en fer tiendront plus longtemps.
  • Acheter les boissons avec un contenant en verre, le verre est le seul matériaux qui est presque à 100% recyclé.

Il existe d’autres alternatives qui permettent de limiter sa consommation de plastique dont je vous invite à découvrir dans cet article :-).

Toujours penser à réparer, vendre ou donner avant de recycler

Réparer vendre ou donner avant de recycler pour diminuer son empreinte écologique

Par ailleurs, on a souvent tendance à jeter directement nos produits avant même de les donner. Généralement, on pense que les déchets seront recyclés et qu’il est possible de les jeter. Pourtant, très peu de déchets sont vraiment recyclés et sont donc, pour la plupart, brûlés ou enfouis dans le sol.

Cela a des conséquences graves pour l’environnement. En effet, les brûler cause des problèmes de santé pour les travailleurs et les populations autour. Les enfouir, quant à eux, pose des problèmes pour la terre en elle-même. La terre ne pourra plus créer de la biodiversité. De plus, lors des temps de pluie, les déchets descendront petit à petit pour finir dans les rivières et dans l’océan le plus proche.

C’est pourquoi, il vaut mieux avant de jeter, essayer de réparer si c’est réparable. Par exemple, si une de vos affaires est cassée, peut-être que vous pouvez la réparer vous-même ou chez la couturière ?

Pareillement, si vous ne souhaitez plus utiliser votre smartphone, essayer de le revendre si il est vendable. Sinon, pensez à le donner directement au lieu de le jeter. Vous pouvez par exemple le vendre sur Backmarket, qui le revendra ou le recyclera. De même pour les vêtements, il vaut mieux les donner à une association, comme Le Relais, qui se chargera de les donner ou de les recycler.

Préférer la seconde main

Diminuer son empreinte écologique en achetant de la seconde main

L’industrie du textile, à l’échelle du monde, est l’industrie qui pollue le plus après l’industrie pétrolière. Il vaut donc mieux reprendre sa consommation en main et opter pour le seconde main.

Pour la mode, vous pouvez passer par des applications comme Vinted, United Wardrobe ou encore Vide dressing par exemple. Il existe aussi de nombreux groupes Facebook dans la plupart des villes où vous pouvez trouver des particuliers qui vendent des vêtements. Sur Vinted, généralement, vous pouvez être sûr de trouver la paire de basket dont vous rêvez à moitié prix et ce, jamais portée!

Le bon geste est donc de regarder en seconde main avant d’acheter. De plus, vous pouvez aussi acheter vos vêtements en friperies en ligne ou en physique. Sur cet article, je vous présente les principales enseignes de friperies et des sites de friperies en ligne. Peut-être que vous trouverez votre bonheur !

Cela vaut également pour les produits technologiques. Si vous pouvez acheter votre smartphone ou votre ordinateur à un particulier et via des sites de revente comme backmarket ou notre bon vieux leboncoin par exemple, c’est mieux et en plus c’est moins cher. Vous redonnerez une autre vie à un smartphone et indirectement vous évitez de contribuer à la création d’un nouveau.

Limiter ses trajets en avion

Diminuer son empreinte écologique en limitant ses trajets d'avion

On le sait, l’avion n’a rien de bon pour l’environnement. Si vous le pouvez, par exemple quand ce sont des destinations en Europe ou dans la France, privilégiez le train plutôt que l’avion. Plus les distances sont longues et plus l’avion rejette une quantité importante de C02. Limiter ses vols long courrier par an est donc un geste qu’il est possible de mettre en place.

En plus, généralement, quand vous vous y prenez en avance, la différence de prix entre le train et l’avion n’est parfois pas si grande, lorsque cela reste en Europe.

Naviguer de manière responsable

diminuer son empreinte écologique en naviguant de manière responsable

Par ailleurs, nous l’oublions souvent car non visible mais le numérique émet du CO2. Pour éviter cela, il existe plusieurs geste à adopter quand on surf sur le net. Vous pouvez :

  • Utiliser un moteur de recherche responsable comme Ecosia, qui plante des arbres en compensation de vos recherches.
  • Supprimer le plus possible vos e-mails : le stockage de vos e-mails nécessite beaucoup d’électricité dans les data centers. Supprimer vos e-mails inutiles permet d’éviter cela. Vous pouvez aussi vous désabonner des newsletters que vous ne lisez plus. Pour cela, vous pouvez le faire rapidement grâce à l’application Cleanfox.
  • Eviter de laisser vos appareils en veille
  • Éviter de stocker vos données sur un cloud : comme les e-mails, le cloud nécessite beaucoup d’électricité pour stocker les données, il vaut donc mieux utiliser notre bon vieux disque dur.

En conclusion

À notre échelle, nous pouvons agir pour l’environnement. Ces gestes sont tous nécessaires et sont les bases pour une consommation plus responsable.

Par conséquent, l’objectif est d’essayer de faire au mieux selon vos envies et vos contraintes. Si vous êtes obligé d’utiliser votre voiture, pourquoi ne pas faire du covoiturage avec vos collègues ?

Essayez de trouver des alternatives dans votre quotidien, même lorsque que vous y voyez des contraintes.

Pour finir, rappelez vous aussi que le principal, c’est d’essayer. Personne n’est parfait et il est difficile dans notre société de consommation de tout faire parfaitement. Changer littéralement sa consommation prend du temps et nous sommes vite tentés. Essayer donc de faire au fur et à mesure et de votre mieux.

Comme le cite le fondateur de la marque Coton Vert “Il n’y a pas de petit geste lorsque l’on est 7 milliards à les faire” 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top